Lapin clinique vétérinaire Atouvet Val-d'OIse

Mieux vivre avec son lapin

GÉNÉRALITÉS

  • Espérance de vie : elle est en moyenne de 6 à 8ans.
  • Poids : un adulte de race naine pèse de 1 à 2kg, la variété naine du lapin bélier étant légèrement plus lourde 2 à 3kg. Les races géantes (Bélier, Géant de Flandres) peuvent atteindre facilement 6kg.
  • Maturité sexuelle : Elle varie entre 4 à 7 mois selon la taille de la race, les petites tailles étant pubères plus tôt que les grandes.
  • Saison de reproduction : toute l’année !
  • Vaccination : Dès six semaines, il peut être vacciné contre la myxomatose et la maladie hémorragique du lapin. Un rappel annuel ou semestriel en milieu contaminé est nécessaire.

MODE DE VIE ET COMMUNICATION

Les lapins sont des animaux sociaux vivant en colonies hiérarchisées. Le lapin de compagnie est très sociable avec son maître ; il se sent malgré tout mieux s’il est en présence d’un congénère. Les femelles cohabitent entre elles facilement si elles sont habituées jeunes l’une à l’autre. La cohabitation des mâles non castrés est plus difficile. La stérilisation permet en général une cohabitation plus harmonieuse entre lapins du même sexe.

CONSEILS D’ENTRETIEN

  • Le logement : Le lapin peut être maintenu aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Laissés en liberté sans surveillance dans une maison, ils peuvent occasionner des dégâts considérables en rongeant le mobilier, les plinthes, les installations électriques…Il est préférable de le laisser dans une cage quand on est absent de son domicile. Une cage de 90x60cm, sur 45cm de haut, est de dimensions tout à fait correctes pour un lapin élevé seul. Elle peut être divisée en deux parties : une pour le repos et une aménagée pour les activités. L’emplacement de la cage est très important : on doit éviter les courants d’air et les endroits où la température peut monter trop haut. Il est donc recommandé d’éviter de la placer dans un couloir ou près d’une fenêtre ou d’un radiateur. Pour éviter les stress, surélevez-la et situez là dans un endroit  calme.
    • Dans un coin de la cage, disposez un bac en plastique rempli de litière absorbante. Elle doit être confortable et ne pas générer de poussière. Il faut la changer une à deux fois par semaine en moyenne.
    • Installez une mangeoire peu profonde, assez lourde pour qu’elle ne puisse pas être renversée et un biberon.
    • On peut également fournir une pierre minérale ou des morceaux de bois à ronger.
  • L’alimentation :
    • Les graines: ils sont en générale très friands des graines mais attention à ce qu’ils n’en consomment pas au détriment du foin. Préférez des graines homogènes afin qu’ils ne trient pas.
    • Le foin : très important, le lapin doit toujours en avoir à disposition et en grande quantité. C’est une source de fibre nécessaire, il doit dons être de bonne qualité (longs brins, pas de poussières, une couleur verte, et une bonne odeur).
    • La verdure : Elle doit être distribuée quotidiennement, lavée et séchée. Si elle sort du réfrigérateur, attention à ce qu’elle soit donnée à température ambiante. Vous pouvez proposer : des carottes, des endives, des épinards, des brocolis, du persil, du thym, de la salade frisée, de la mâche. Aliments interdits : la laitue, la pomme de terre et tous les choux.